Bad design

Bad design

Workshop, master Ui design, Ecv Aix-en-provence

If the system lets you make the error, it is badly designed. And if the system induces you to make the error, then it is rea ly badly designed.” Donald A. Norman – The Design of Everyday Things

À l’instar de l’agence Baggar avec son projet, l’objectif de ce workshop est de nous questionner sur la notion de “mauvais design” et pour se faire, de travailler sur la conception d’une “très mauvaise interface utilisateur”. Nous avons donc été amenés à volontairement jouer sur des erreurs d’interface pour faire la démonstration – par la négative – de l’importance du design. L’idée finale étant de tirer une leçon des erreurs de design.

Je suis donc partie sur les interfaces d’applications de rencontres, tel que Tinder.

Capture d’écran 2020-08-25 à 11.14.18 PM

Les applications de rencontres sont là pour vendre ou proposer un service sous différentes formes. AdopteUnMec.com a joué sur l’idée de mettre un homme dans son panier numérique pour créer sa renommé, Happens joue sur la localisation proche, et Tinder joue sur le geste du “swipe” pour aimer ou ne pas aimer quelqu’un à partir d’une photo de profil.

Tinder a changé la donne dans la drague virtuelle, dite drague commerciale ou uberisation de l’amour, où les premières secondes suffisent pour dire j’aime ou je n’aime pas à partir d’une photo. L’amour devient un choix que l’on peut faire comme en face d’un objet. Le corps du prétendant, comme le sien, devient un objet que l’on évalue grâce à peu de variables. Il est nécessaire de passer par le processus de match avant de pouvoir connaître la personne derrière ce physique. Application jeune faite pour la jeunesse X & Y. Elle a fait rentrer le swip dans les normes gestuelles de l’utilisation sur smartphone.

Des gestes ou interactions naîent de ses applications particulières, donc reconnaissables et identifiables. 

Comment détourner ces gestes ancrés dans nos habitudes, afin de créer un anti-design novateur ?

  • Le swipe : j’aime ou j’aime pas une personne en choisissant rapidement à partir du physique.
  • Le match : Signifie que vous vous plaisez mutuellement. Recevoir des matchs afin de débloquer le service de messagerie. Valoir affective, comme un like sur réseaux sociaux, mais en commun.
  • Les filtres : premiers filtres réglables dans le profil (montrez-moi, distance maximale, tranche d’âge), deuxième filtre : like ou dislike, qui permet un match, à partir de là un choix de personne à qui discuter.
  • Elo score : algorithme basé sur ses particularité, nous donnant une note qui va déterminer quels profils nous seront présentés. Un homme avec un certain type d’étude et un revenue élevé gagne des points bonus. Pour une femme dans la même situation, c’est des points malus…

Créer une application de rencontre bad design

Ré-utilisation des codes colorimétrique, typographique et atomique de Tinder, en les détournant et exacerbant.

Ré-utilisation des codes colorimétrique, typographique et atomique de Tinder, en les détournant et exacerbant.
 
Ré-utilisation des codes de Tinder, mais en les augmentant ou inversant :
  • inversion du swipe pour une confusion
  • augmentation du click

En jouant sur les codes de tinder, tinpa (t’aime pas) intensifie et inverse ces éléments pour perdre et dérouter l’utilisateur en jouant sur l’idée du bad design. 

Une fenêtre pop-up pas très claire.

Perd ou incite l’utilisateur à aller dans la direction voulu par l’application. L’utilisateur a deux possibilités qui n’en sont pas vraiment.

Des contrastes pas contrastés

Notions de bad design en terme d’accessibilité et de visibilité. Permet de dire des choses à l’utilisateur sans qu’il le voit forcément. L’information n’est pas accessible de la même manière par tout le monde.

Des check-box cachées et pré-remplies

Du fait du peu de contraste, elles ne sont pas identifiable, et force l’utilisateur a accepté des notions.

Des boutons non-identifiables

Les éléments cliquables ne présentent pas de cohérence visuel, graphique et ergonomique. Trouble l’utilisateur et l’empêche d’accéder facile à ses fonctionnalités. 

Un formulaire pas claire

Champs de remplissage non-adaptables, des inversions de champs, message d’erreur non explicatif, boutons non-identifié, …

Leave a Comment