Le parc à deux temps

Travail réalisé en groupe : Pauline Cachera, Guillaume Salesse, et moi-même.

Pour notre premier projet en rentrant dans le DSAA, notre premier terrain était une partie de strasbourg : le quartier Cathédrale-parc de l’étoile. Après plusieurs entretient avec les habitants, -entretients sous forme d’outils que nous avions fabriqués- nous avons décider de nous concentrer sur le parc de l’étoile.

Nous avons choisis de ne développer qu’un aspect qui revenait de manière récurrente de la part des Strasbourgeois: le parc sera accès sur la CULTURE.

HISTORIQUE DU PARC

frise

ANALYSE DU PARC ACTUEL

plan-actuel-du-parc

NOUVEL AMENAGEMENT

plan-projet-du-parc-à-deux-temps

 

EXTENSIONS ET MOBILIERS

Un kiosque alternatif
Nous avons cherché à donner une nouvelle interprétation du kiosque tout en conservant son atmosphère de festivité, rassemblement et partage. La toiture contemporaine fait écho aux facettes éclatées d’une étoile. Pour créer une unité avec l’existant, nous réutilisons le même matériau servant de façade à l’Office de Tourisme (tôle vernis epoxy). Les kiosques permettent accueillir lecteurs, amateurs de musique ou toute autres personnes à la recherche de calme et tranquillité. Les trois kiosques proposent des ambiances multiples en fonction de l’endroit où ils sont implantés.                                       toit-du-kiosqueSans-titre---6

Sans-titre---5

 

Des bancs connectés

Les bancs ont pour fonction de servir bien évidemment d’assise mais ils proposent aussi une autre fonction aux usagers du parc.

Le mobilier est un bloc de béton moulé dont une partie extrudée va permettre aux visiteurs de s’asseoir. Sa forme massive rejoint les bancs parsemés devant l’Office de Tourisme.
Un dispositif numérique est incrusté au niveau des accoudoirs : une connexion le relie à la Médiathèque Malraux proposant une multitude d’ouvrages libre de droit. Le dispositif donne accès la radioweb des étudiants de la Cité de la Musique et de la Danse. Il est ainsi possible d’écouter des morceaux du conservatoire à même le parc, les pieds dans l’herbe.
Les bancs sont disposés à différents endroits du parc : autour des kiosques ; dans des renfoncements, entourés par la végétation luxuriante ; et enfin dans la grande étendue d’herbe, au sud du parc qui de jour sert de vaste zone de repos et la nuit, occasionnellement reçoit concert et une foule de spectateur.

bancs-connecté

 

Des bornes interactives

Le deuxième paramètre qui donne au parc de l’étoile une dimension numérique se définit par une mise à disposition de bornes interactives. Celles-ci proposent trois applications en lien direct avec la culture.

D’une part, il sera possible aux usagers du parc de venir consulter l’agenda culturel de Strasbourg et ces environs via cette borne. Des partenariats avec  » Strasbourg Curieux  » ou encore  » Coze  » mettent à jour quotidiennement les activités de la région.
D’autre part, une imprimante implantée dans la borne permettra d’imprimer à même le parc les billets des divers concerts, spectacles, …
Enfin, pour assurer un engouement à long terme autour du parc, une association regroupant les habitants des quartiers environnants se rassemble pour s’occuper de la communication concernant la vie du parc : manifestations, concerts, fêtes des voisins,… Ils proposent donc des « pass-culture » permettant aux habitants de Strasbourg comme les touristes de bénéficier de la culture musicale de ce point vert.

borne-interactives

 

Une signalétique lumineuse

Nous avons voulus illuminer ce parc à la végétation dense, pour cela nous avons déposer à intervalle régulier dans le parc des néons, avec des calques plus ou moins opaques qui crées une signalétique. Le jour, ceux-ci se devinent à peine ; la nuit, ils guident facilement pour trouver son chemin.
Dans cette idée de cheminement, nous avons créer une arche constituée de néons, surplombant la scène alternative et reliant les deux masses forestières. Cela permet donc aux gens de passages devant le parc d’apercevoir une lumière indirect, et invite. Cette structure rappelle la dé-fragmentation du toit du kiosque.

signalétique-lumineuse

 

COMMUNICATION AUTOUR DU PARC

Ce parc centré sur la culture présente deux identités : de jour et de nuit. Ainsi le jour il présente les activités offertes par les kiosques et les bornes : connexion avec la médiathèque, le conservatoire et l’agenda culturel. La nuit, il offre une scène alternative avec concerts et représentations.

Pour cela, deux identités se regroupent en une seule. Un parc à deux temps : un temps le jour et un autre la nuit. L’ensemble forme le parc et ses activités annexes.

Impression

 

Dans un premier temps, il faut communiquer auprès des étudiants du conservatoires de la musique et de la danse, présenter cette espace comme une place à potentiels multiples : des endroits pour répéter sans contraintes, pour s’exprimer et même avoir un public. Pour cela création d’affiches qui présentent les deux temps essentiels du parc et des flyers personnalisables qui pourraient être retournés à l’association qui gère le parc.

affiche flyers étudiant consefvatoire   affiche flyers étudiant consefvatoire

Dans un deuxième temps, il faut communiquer auprès des habitants environnants. Leur présenter le parc tel qu’il est : un parc à 2 temps. Pour cela un dépliant, montrant l’avant de l’après, et celui-ci s’agrandit pour former une affiche montrant le parc et ses activités

 

WP_20141017_024WP_20141017_023WP_20141017_022

       

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>