la bdbr, Ou comment découvrir les coulisses des bibliothèques, même quand elles n’existent pas encore !

Article n°1, février 2015

La BDBR,

La BDBR,

Ou comment découvrir les coulisses des bibliothèques, même quand elles n’existent pas encore !

Les (MA)², collectif de jeunes designers : Margot Bonnet (graphisme), Alice Noll (produit), Mathieu Vettese (produit), Alexandre Le Guilcher (espace).  Nous nous  proposons, en partenariat avec la Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin (BDBR),  d’intervenir dans le cadre des lectures locales avec la bibliothèque de Weyersheim, le tout sous la supervisation de  nos professeurs du DSAA In Situ Lab de Strasbourg.

Visite de la BDBR

Créée en 1946, service du Conseil Général du Bas-Rhin depuis 1986, la Bibliothèque Départementale est un centre de ressources, de coordination, de médiation et d’assistance technique pour les bibliothèques municipales. Installée dans l’ancien collège de Truchtersheim, elle accompagne les bibliothèques et les amène à s’adapter au monde d’aujourd’hui ; les aidant à devenir des lieux de vie et de découverte pour l’ensemble des générations mais surtout un lieu de proximité. Elle a pour but de rendre la culture accessible à tous, en favorisant partout le développement d’une offre documentaire ouverte aux nouveaux supports de la communication et de l’information. Véritable banque de documents, elle propose de prêter aux bibliothèques municipales, qui les distribue ensuite à leurs habitants. Leurs services sont aussi : des évènement et animations comme de l’aide à l’organisation de contes ou autres, le développement d’actions culturelles (Journées Départementales, Méditation 67, Vos oreilles ont la paroles,…) ; ainsi que des actions concrètes : le Kit Vit’anim, des malles, des tapis de lectures, la Biblio’quête, des kamichibai,…. C’est donc une réserve documentaires et d’activités très importante qui transmet ce savoir à ses bibliothèques municipale pour que celle-ci soient vivantes.

Le terrain : Weyersheim

En association avec M.Frédéric DELRUE, architecte du CAUE, qui propose une analyse du terrain et de faisabilité pour le compte de la mairie ; nous avons découvert le site de Weyersheim. Celui-ci se présente sous forme de foyer paroissial avec un jardin, l’architecte a pour mission de le réhabiliter et d’y ajouter une bibliothèque. De ces informations, nous avons dès le début décider de nous concentrer sur la lecture locale sous ses formes les plus diverses, associée à d’autres fonctions existantes ou futures de ce lieu et de ne pas réellement prendre en compte le lieu en lui-même.

Capture d’écran 2021-08-11 à 13.28.37
Capture d’écran 2021-08-11 à 13.29.05
Les premières rencontres avec les habitants

Dans un premier temps, nous avons fait la rencontre de la troupe de théâtre alsacien, qui nous a éclairé sur le foyer paroissial et ses fonctions antérieurs. Nous notons l’existence d’une confusion entre les diverses fonctions du lieu : club de tir, bar, salle de théâtre, cuisines … Afin de pouvoir réunir différents points de vue, nous rencontrons par ailleurs des habitants dans la rue, les salons de coiffure, le restaurant,… Pour entamer la conversation, nous utilisions une carte prospective. La carte nous a permis de rapidement comprendre les points dynamiques et culturels de la ville. Nous avons pu constater que pour les habitants de Weyersheim, la culture égale le sport. Les habitants sont très investis dans les associations qui sont nombreuses, faisant partie de plusieurs même. Nous avons pu repérer rapidement le pôle sportif et culturel avant le foyer paroissial : l’espace W qui est une construction récente et comprend des salles de sports et de réunion. Il est a proximité du nouveau parc de jeux pour enfants. cependant ces espaces se trouvent en périphérie du village.

Rencontre des principaux acteurs de la ville et les outils de contact

Nous rencontrons le maire de la ville et abordons le projet avec lui. Nous échangeons à propos de ses attentes et nous lui exposons nos démarches d’investigations. Nous le questionnons lui et M.Frédéric DELRUE sur leur envies et attentes concernant la bibliothèque. Pour cela nous avons utilisés deux outils de contact : le tangram et le livre à intercalaires. Le tangram est un ensemble de pièces permettant à l’usager de se créer un espace composé à son souhait de : une bibliothèque, un café, des animations, un ou plusieurs espace de spectacles et une cantine. Nous proposons cela à partir des manques et besoins observés le premier jour. Le livre à intercalaires se composent de quatre éléments à deux tailles différentes : le confort, la réunion, les activités, et l’isolation. On a put rapidement se rendre compte en le mettant en interaction avec le maire et le CAUE, que la notion de confort est une fonction de la bibliothèque et non un usages comme les autres proposés.

Suite à cela nous faisons la connaissance de Marie-Hélène Yvon et de le club du 3ème âge. Invités à boire un café, nous profitons de cet instant privilégié pour les questionner sur Weyersheim et ce qu’elles y font ou aimerait y faire. Pour cela nous utilisons un questionnaire permettant de savoir leurs habitudes de lectures afin de comprendre cette classe d’âge.

Pour finir nous allons à l’école pour interagir avec le directeur et les parents d’élève avec le tangram.

Les personas

Nous avons déterminé cinq personnes qui aurait une plus ou moins grande interaction avec la lecture. Ils nous permettent d’expliquer nos projets et de permettre une plus grande compréhension.

Pistes de projet

Suite à une présentation de notre projet de mi-parcours au corps professoral, nous avons proposés plusieurs idées.
Dans un premier temps, en souhaitant se concentrer sur le lieux lui-même : c’est-à-dire le foyer paroissial et son jardin. Il a était proposé d’ouvrir un passage, entre les deux rues parallèles qui longent le foyer. Il est intéressant de créer une ouverture qui permettra aux habitants de ne pas passer par le cimetière, et donc mettre dans ce passage la bibliothèque qui en serait le carrefour, le point majeur. Il fut proposer une seconde idée : celle de faire de ce foyer paroissial un espace multiple. En plus de sa fonction de théatre et de bar, remettre aux normes les cuisines afin qu’elle puissent accueillir la cantine des enfants de l’école primaire et maternelle ; car nous avons repéré un manque de ce point de vue. Et bien sur y mettre la bibliothèque afin de faire un espace cutlurel proche de ces écoles et renforçant le centre ville. Une troisième idée sur cette thématique est de centré l’ensemble de l’activité culturelle sur le jardin et d’en créer un lieu dynamique et multi-générationnel.
Dans un deuxième temps, il a était souhaité de se concentrer sur l’aspect programmation en oubliant le futur lieu. De préparer l’arrivée de la bibliothèque, ramener la lecture dans le paysage urbain de Weyersheim et ainsi poser une frontière entre sport et culture. Créer un scénario qui donnera à l’ouverture de la bibiliothèque toute sa légitimité.

Il a été décidé de développer la piste de la programmation, en prenant en compte aussi l’idée de l’ouverture du jardin. Nous réflechissons donc à plusieurs activités autour de la lecture et du partage, qui permettront la mise en place progressive de la bibiothèque dans l’esprit des villageois.

Lectures locales

À Weyersheim, il convient donc de susciter l’envie, d’attiser la curiosité à l’égard de la lecture.
Le thème des « Lectures locales » fait ici sens à travers la création d’une programmation et d’un jardin en adéquation avec la bibliothèque. À la fois lieu d’animation et de lecture, celui-ci voit fleurir sous la patte des (MA)² un ensemble d’évènements de pré-ouverture.

Le kit de lecture spécial Weyersheim

Nous présumons que si le projet est accepté par la mairie, la bibliothèque ouvrirait ses portes dans 4 ans. Pour cela nous avons créé une frise temporelle qui démarre aujourd’hui jusqu’à son ouverture.

4 AN AVANT _ Ouverture de l’espace jardin

Nous avons constaté qu’aujourd’hui, les habitants traversent le village en passant par le cimetière : nous avons envisagé de repenser les circulations. Le jardin est envisagé comme un lieu de passage, les plus curieux testeront ce nouveau chemin puis en parlerons aux autres : c’est une communication virale.

3 AN AVANT _ Mise en place du mobilier urbain

Le mobilier urbain prend place dans le jardin : des bancs tout le long du passage, un espace dédié au jardinage et enfin un grand panneau pour créer un vrai centre d’informations dans la ville.

Le jardin devient ainsi le centre culturel et d’informations de la ville, juste après la mairie.

Panneaux de quatrième de couverture

On y affiche des quatrièmes de couverture que les passants découvrent en soulevant une page de présentation. Nous provoquons leur curiosité : qu’est-ce qui se cache derrière ? Cela leur donnera peut-être l’envie d’en savoir plus et donc d’acheter le livre.
Celui-ci une fois lu peut être retrouvé au désherbage (voir plus loin).

2 AN AVANT _ Entrée du lecteur dans le paysage urbain

Pour ré-habituer les habitants de Weyersheim à la lecture, nous installons dans leurs parcours quotidien des lecteurs. Près de la gare, sur la route principale, aux toilettes publiques, à l’espace W,… C’est une installation éphémère de part sa composition : colle et papier.

À suivre…

Nous implantons la lecture dans le paysage urbain à travers des nouvelles morcelées que l’on dispose sur les divers lieux de passage de Weyersheim.
Chaque nouvelle est affichée petit à petit pour former au fil d’une semaine un ensemble sur un ou plusieurs murs. L’ensemble est pris en photographies puis regroupées dans le format d’un journal envoyé aux habitants.
Celui-ci peut aussi être retrouvé lors du festival de lecture de la BDBR pour mettre en avant cette méthode.

UN AN AVANT _ Le désherbage

Les (MA)² proposent un désherbage dans le jardin : nous reccueillons des livres donnés et distribuons en retour un pot contenant une plante mystère.

La boîte à livres

Celle-ci sera mis en place lors du désherbage, et les fonds de livres seront fournis grâce à la collecte de livres. Le but de cette boite est de mettre en place un échange libre de livres entre les habitants.

La pensée

Ceci est offert lors du désherbage, il s’agit d’une graine plantée qui est à la disposition du receveur pour un an. Celle-ci est en maturation chez l’habitant puis ramenée lors de l’ouverture de la bibliothèque.

0 AN _ L’ouverture de la bibliothèque

Lors de l’ouverture nous invitons les habitants à venir planter la plante que nous avons distribuée lors du désherbage. Les volontaires investissent donc le jardin et le garnissent de leur pensée.